Le 10 février 2009 à Paris…..

Nous sommes rendus à pied à Notre Dame, édifice bâti entre le XII° et le XIII° siècle. Madame Delaby y a cherché Quasimodo et Esméralda. Par la suite nous nous sommes baladés dans le quartier latin, vu deux des plus prestigieux lycées de Paris comme Louis le Grand et admiré la Sorbonne mais nous n’avons pas pu y rentrer pour je ne sais quelle raison…Dans l’après-midi, nous avons découvert grâce à un guide la maison de Balzac, sa canne en turquoise, sa cafetière et son physique ingrat. Nous avons vu de nombreux tableaux et découvert les personnages de la comédie humaine. Après cette journée intéressante et un repas chaud, certains sont rentrés à l’auberge pour se reposer, bien gardés par madame Schmidt ; d’autres sont partis à l’assaut des Champs Elysées en compagnie de mesdames Blondel et Delaby. Nous avons pu constater le charme de ce boulevard démesuré qui se termine par l’Arc de Triomphe. Une crêpe pour certains, un chocolat chaud pour d’autres et des litres de coca pour Madame Blondel! C’est ainsi que s’est achevée cette journée. Loïs ne cesse de manger des bonbons mais il vient de trouver son maître en Madame Delaby.



































Le 11 février 2009 à Paris…

La journée a commencé par un chaleureux réveil dès 8h avec toute la délicatesse de Madame Blondel. Après un bon et consistant petit dej’,nous sommes partis direction le merveilleux musée d’Orsay qui est ,en fait, une gare construite à l’occasion de l’exposition universelle de 1900 et transformée en musée en 1984 sous le président V.Giscard d’Estaing. Cette visite se déroule dans le cadre du cours d’Histoire de 1°(évolution des arts entre 1850 et 1940) et nous est commentée par un guide . Nous avons vu les œuvres de Cabanel:«La naissance de Vénus», «La chasse au lion»de Delacroix, «L’enterrement à Ornan »de Courbet, «Le déjeuner sur l’herbe»de Manet, «Un atelier aux Batignolles» de Fantin LaTour …les peintres impressionnistes, Gustave CailleBotte: «les voiliers à Agenteuil», « La femme assise au bord de la baignoire» de Degas puis Manet et Cézanne pour retrouver la Provence. Nous avons été surpris par le tableau de Van Gogh: «église d’Anvers sur Oise» véritable autoportrait du peintre. Après un déjeuner à Saint Germain des Prés et même un café au « café de Flore » plus difficile a été la visite du musée de la Shoah ; celle-ci nous a marqués. Jamais fatigués, Madame Delaby et quelques élèves se sont rendus à Beaubourg. Quelle journée ! Nous n’avons plus de pied mais on en a pris plein les yeux ! Et en plus, IL FAIT BEAU !!!!
Un dernier café avant d’aller se coucher dans un endroit sympa du Marais mais toujours accompagnés par Mesdames Blondel et Delaby.



Le Jeudi 12 février 09 à Paris…

Aujourd’hui journée de ministre pour les élèves de Sainte Trinité.
Reçus par le directeur de cabinet de Mme Lagarde nous avons visité le Ministère de l’Economie et des Finances à Bercy. Véritable ville dans la ville, ce lieu intelligent est très protégé. Armés de nos badges électroniques sous surveillance policière nous avons pénétré dans l’hôtel des ministres, visité le salon d’honneur, la salle à manger, où tapisseries, tapis et fauteuils Le Corbusier vivent en parfaite harmonie. La salle de la rotonde nous a rappelé les différents ministres de l’économie et des finances et la salle de conférence entièrement modulable nous a étonnés. Le télédoc, gestion automatisée du courrier est une trouvaille géniale qui permet de faire parcourir aux lettres 42 KM de couloir ! Idée à creuser peut-être pour le lycée….. Bercy renferme aussi de nombreuses oeuvres d’art dans le bâtiment Colbert : « Aux arbres citoyens » tableau de Roberto Matta, Pierre Alechinsky, fluctuation d’une monnaie imaginaire ou des statues comme la Pénélope de Bourdel ou l’hommage à Léon de César .

Impressionnés, par la gravité du lieu de nouvelles vocations sont nées.
Un petit groupe a rejoint les jardins puis le village de Bercy pour un déjeuner très agréable, d’autres sont retournés à Saint Germain et les moins courageux, épuisés sont rentrés à la MIJE pour préparer leur future campagne électorale.




L’après-midi a permis à certains d’entre nous, encore en forme, de découvrir la place des Vosges et la maison de Victor Hugo. Le repas nous a à nouveau tous réunis. Jamais fatigués mesdames Blondel et Schmidt ont accompagné certains d’entre nous pour une visite du Louvre by night. Cette sortie s’est faite dans le froid. Nous avons commencé par aller directement au Louvre où il nous attendait, gracieusement éclairé. Nous avons pénétré à l’intérieur pour découvrir l’envers de la pyramide (clin d’œil à ceux qui ont lu le « Da Vince code ») et les 1° soubassements du palais du roi Charles V. Nous avons poursuivi notre visite dans les rues de Paris passant devant la statue équestre de Jeanne d’Arc, longeant les arcades de la rue de Rivoli. Nous avons admiré les boutiques de souvenirs et l’entrée de la station de métro des Pyramides sur la place où se trouve la comédie française. Nous sommes rentrés à la MIJE bien épuisés mais ça ne nous a pas empêchés de passer une très bonne soirée.

Vendredi 13 février 2009 : il neige !

Même si le vendredi 13 laisse souvent à désirer pour les superstitieux, cette journée fut fort sympathique et c’est avec empressement que nous sommes allés visiter le musée Jean Moulin, dédié à ce héros de la Résistance. Des souvenirs, des témoignages, un court-métrage poignant … un mélange retraçant et rappelant cette période noire, souvenirs sur souvenirs, et tristement riche en histoires. La visite se termine à midi et les élèves, affamés, s’empressent de rejoindre un endroit bien connu : le McDo, pour les plus gourmands, un snack pour d’autres, avec un sandwich à pas moins de 4 euros. Un café à 2,20euros et les élèves étaient libres dans Paris pour le dernier après-midi ! Une seule contrainte : revenir sur la Mije, notre hôtel, à 15heures. Les bagages étant déjà faits, nous sommes partis aussitôt, et l’effort se faisait dur pour les élèves car il leur était difficile de traîner leur garde robe et leurs souvenirs jusqu’à la gare de Lyon. Enfin arrivés, les nouveaux Parisiens se lovèrent sur leur siège et restèrent silencieux ou presque tout au long du trajet…Epuisés !!!!!!
Ah ! Nous pouvons aussi préciser leur état d’excitation en cette veille de saint Valentin ; même le prince charmant est venu chercher Mme Delaby sur son cheval blanc ……...sur une carte postale.
Avignon déjà … notre périple se termine bientôt.
Nous nous donnons rendez-vous l’an prochain pour un nouveau voyage………….