Dans cette exposition sur le peintre Roberto Antonio Sebastián Matta, nous avons découvert quelques-unes de ses peintures. Matta a peint de nombreuses œuvres de style abstrait, mais comprenant des objets, machines, ce qui fait qu'elles ne sont pas totalement abstraites. Matta est considéré comme un expressionniste.

Biographie

Matta naît le 11 novembre 1911 à Santiago, au Chili. Il étudie dans un collège religieux et apprend le Français. Sa formation d'architecte lui permettra, plus tard, de travailler avec Le Corbusier. En 1935, Matta quitte le Chili pour voyager dans plusieurs pays d'Europe. En Angleterre, il rencontre d'autres architectes. Peu à peu, ses plans d'architecte deviennent des dessins d'artistes. La même année, Matta rencontre Salvador Dalí, Fédérico Garcia Lorca… et fait aussi la connaissance d'André Breton, le poète-écrivain qui a créé le mouvement surréaliste, monde du rêve et de l'inconscient. Matta intègre le groupe surréaliste grâce à ses dessins que Breton a été le premier à voir. Il est alors le plus jeune des surréalistes. En 1937, Matta rencontre Picasso qui présente son oeuvre Guernica lors d'une exposition universelle. En 1939, Matta et Breton se rendent à New-York, aux États-Unis. A partir de 1945, marquée par cette guerre, sa peinture évolue. En 1948, Matta quitte les États-Unis pour vivre en Europe définitivement. Il meurt en 2002.

Ses méthodes de peinture

Matta a proposé de nouvelles méthodes de peinture : il pose ses toiles sur le sol et peint au hasard, sans réfléchir au résultat, puis il commence à exploiter son sujet. Il travaille en même temps sur plusieurs toiles et quand il n'est pas inspiré par l'une d'entre elles, il passe à une autre. Plusieurs de ses tableaux comportent quelques taches de couleurs vives au milieu de zones sombres pour donner de l'effet. Dans la plupart de ses tableaux, il peint des villes sans vie, tristes et asséchées.

Lucie MONS et Claire BOUCHART, 5e A